Aller au contenu


Photo

Information - Idées d'avantages supplémentaires dans le cadre d'un VIE dans son pays de résidence?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
23 réponses à ce sujet

#1 mboseret

mboseret

    Membre actif

  • Membres
  • 3 messages
  • Situation:Recherche un VIE
  • Pays: Country Flag

Posté 06 juillet 2015 - 01:53

Bonjour à tous,

 

Je me permets de vous contacter car je viens, à la suite d'un processus de sélection, de recevoir une offre pour un poste VIE. Néanmoins, la responsable RH m'a confirmé ce que je craignais; étant donné que ce VIE se déroulera dans mon pays de résidence, je ne recevrai pas les indemnités liées au "déplacement" (travail hors de son pays de résidence).

 

Je suis Belge, j'ai eu différentes expériences à l'étranger (14 mois en tout en Espagne et Colombie, en dehors d'un cadre VIE) mais depuis plus d'un an, je suis revenu en Belgique et j'y ai une résidence officielle permanente.

 

J'ai donc passé un processus de sélection pour une entreprise française qui est à la recherche d'un candidat VIE pour sa filiale belge située à Bruxelles. En fait, je serai sous la responsabilité de l'entreprise française qui est basée à Paris, mais je travaillerai dans les locaux de leur filiale belge (dont je ne dépendrai pas).

 

J'avais déjà demandé lors de différentes interviews si cela posait un problème d'être Belge, de résider officiellement en Belgique et de réaliser un VIE pour ce poste à Bruxelles. Le responsable m'a dit qu'il allait se renseigner au plus vite. J'ai finalement reçu un appel téléphonique aujourd'hui lors duquel la personne m'a fait comprendre que j'ai été sélectionné pour ce poste mais qu'il voulait s'assurer que j'étais "toujours intéressé par ce poste étant donné ma situation" et notamment le fait que je ne pourrai pas bénéficier des allocations liées au fait que ce VIE n'a pas lieu dans un autre pays que mon pays de résidence (ce qui fait passer la rémunération de 1750€ à approximativement 720€...). L'entreprise m'a donné 24h (jusque demain midi) pour leur donner ma réponse.

 

Je suis donc à la recherche d'information/avis afin de leur proposer d'autres avantages qui pourraient compenser partiellement ou totalement cette allocation "déplacement". Après avoir parcouru le forum, j'ai déjà quelques idées mais, étant donné qu'il y a pas mal de posts/réponses d'ex candidats VIE et d'experts dans ce domaine (:-)), mais peut-être que d'autres idées pourraient vous venir à l'esprit:

 

- aide partielle ou totale au logement (mise à ma disposition ou payée directement au propriétaire)

- forfait téléphone

- forfait métro/transport en commun

- forfait charges personnelles (gaz/eau/électricité et internet)

- téléphone et ordinateur

- ...

 

De plus, étant donné que mes superviseurs sont basés à Paris et que mes contacts avec eux seront principalement par visio-conférence et lors de leur visite à Bruxelles (c'est un poste assez autonome), n'est-il pas possible de demander d'avoir un contrat VIE en France (et donc bénéficier d'allocations de déplacement)? Dois-je alors avoir ma résidence permanente à Paris ou puis-je travailler à Bruxelles?

 

J'ai lu que "le jeune volontaire doit passer au moins 200 jours par an dans une entreprise française installée à l'étranger" - est-il est donc envisageable de proposer de travailler 200 jours en Belgique et le reste de l'année en France (ou même avant de commencer à Bruxelles par une "période de formation") et de percevoir des indemnités spéciales?

 

Le poste m'intéresse fortement mais la perte de cette indemnité ne permettra pas de (sur)vivre à Bruxelles... Je suis donc en plein doute d'autant plus que j'attends également d'autres réponses pour des CDI à Bruxelles (dont notamment pour un poste au sein d'une administration publique mais étant donné la lenteur/lourdeur administrative, je n'ai aucune certitude liée à la date d'entrée en fonction...) et j'ai également lu dans les conditions du VIE et d'Ubifrance que "la mission peut être interrompue avant son terme par Ubifrance dans les cas suivants :

- demande du volontaire (pour exercer une activité professionnelle par exemple) et avec un préavis de 3 mois.

L'entreprise ou le volontaire doivent adresser, par écrit, à Ubifrance, la demande d'interruption anticipée avec les pièces justificatives, en informant l'autre partie concernée. La mission doit continuer jusqu'à la décision d'Ubifrance."

 

Serait-il envisageable de commencer un VIE et après quelques mois déjà (avant la fin du contrat) rompre ce contrat en cas d'offre de CDI par une autre entité? Cela posera-t-il problème? Est-ce possible qu'Ubifrance refuse de mettre fin à cette mission?

 

Ce sont beaucoup d'idées qui vont un peu dans tous les sens, mais étant donné les délais très courts qui m'ont été accordés, j'essaye d'avoir un maximum d'idées à leur proposer !

 

Merci d'avance pour votre réponse

 

Bonne journée,

 

Michaël



#2 Cette discussion possède plusieurs réponses

ForumVIE

    ForumVIE

  • Bienvenue
  • Tous les messages

L'inscription sur le site est rapide et gratuite !

Attention, la discussion continue !


Le contenu des réponses est réservé aux membres du ForumVIE.

Pour voir ces messages, vous devez vous inscrire et/ou vous connecter.

On n'attend plus que vous ;-)






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)


ForumVIE est une initiative personnelle qui n'est pas en lien avec le CIVI ou Ubifrance.